Ou est la jeunesse Astrologique ?

jeunesse-astrologie

Voici un article que j’avais écrit en avril 2006 dans ma Newsletter mensuelle, une des premières diffusées via internet. J’avais exactement 40 ans et aucun cheveu blanc, référence au contenu de l’article.

C’est à cause de ce sentiment que j’avais créé les premiers cours en vidéo sur internet, car je savais que le « visuel » allait devenir prépondérant dans les années à venir

10 après j’ai des cheveux blancs, le monde internet a bien changé depuis l’apparition de Facebook et des réseaux sociaux, mais les astrologues ont peu changé, non seulement la littérature est identique, on reprend les vieux livres et les vieux sujets et on recommence, mais en plus, les astrologues d’il y a 10 ans se sont lassés des astrologues de leur génération donc évidemment les livres ne se vendent plus.

Il y a quand même un frémissement, certains astrologues sentent qu’on a pris un retard considérable par rapport à d’autres domaines. Ce n’est pas tant la pratique qui est en cause, mais la manière dont on montre comment ça marche.

Mais quand j’avais averti le monde astrologique, car j’avais quand même 2000 astrologues abonnés à l’époque, on ne me prenait pas au sérieux…

Je vous laisse avec cet article, et vous vous apercevrez qu’il est étonnant d’actualité, j’y parle notamment des années 2010-2020 et on y est. Et vous savez quoi, le nombre de manifestations astrologiques a au moins diminué de moitié…

 

« La jeunesse et l’astrologie

C’est avec un certain bonheur que j’ai discuté avec des astrologues que je n’avais pas vu depuis longtemps au congrès de Paris. Parmi les discussions, j’ai noté le même point de vue sur l’apprentissage de l’astrologie. En effet, après avoir discuté avec des professionnelles de l’enseignement, en comparant ce que je constate avec mon site.

Un constat s’impose, la relève des astrologues actuelles n’est pas assurée. Le manque de motivation et d’enthousiasme des élèves n’est plus la même qu’il y a 15 ou 20 ans. Ils en viennent à l’astrologie par curiosité, ne posent pas de questions, restent passifs. Moi je le sentais sur le net, et les praticiens sur le terrain m’ont confirmé mon ressenti. Je me souviens de l’époque ou le prof avait du mal à répondre à toutes les questions, on sentait la motivation des élèves d’aller toujours plus loin, d’embarrasser presque avec des questions pièges. Que se passet- il ? Il y a toujours un intérêt certain pour l’astrologie, mais trop superficiel.

Je me pose la question : est-ce que la révolution d’internet ne va pas tuer l’astrologie ? Les nouvelles générations restent chez eux pour faire les courses. Les étudiants se déplacent moins à la bibliothèque. Tous les renseignements possibles et inimaginables sont en ligne. Les adolescents passent quatre heures par jours devant 20 ou 50 chaînes de télévision, jouent aux jeux vidéo, ne sortent plus avec leurs camarades, mais discutent avec eux par l’intermédiaire de leur messagerie. Ils ont même des animaux domestiques sur leur game boy. Bientôt ils porteront des lunettes 3D, et ils s’évaderont en restant chez eux. Vous pensez que c’est ça qui va prendre la relève des astrologues ? Ou il faut rester coller à la réalité des problèmes quotidiens.

Peut-être que ce n’est qu’une impression, mais si je compare à la réserve d’astrologue d’avant-guerre, de nos jours elle s’épuise gravement. C’est sûr que des astrologues vont me dire le contraire, il y en a plus. C’est vrai, mais regardez les intervenants aux différents congrès, on prend les « anciens » et on  recommence d’une année sur l’autre. Le jour où on ne verra plus de cheveux blancs, il faudra fêter ça. Enfin, les femmes, se teignent heureusement, ça donne un coup de jeune.

Est-ce que vous voyez la génération de 70 se profiler ? Personnellement je les attends encore, alors que les générations d’avant-guerre à 30 ans, ils faisaient déjà leur preuve et avaient plein de choses à dire. La jeune génération est superficielle, et ne s’intéresse pas à cette science, si ils ont quelque chose à dire, il reste derrière leur écran. J’ai aussi pris conscience de cela, au salon du congrès, en regardant autour de moi, et me suis dit : « Ou sont les jeunes ? ».

Avec mes 25 ans d’astrologie j’avais l’impression d’être un des plus jeunes, à 40 ans cette année. J’ai trouvé ça très grave et très préoccupant, et ça n’est pas près de s’arranger. Il est vrai que tout au long de ma formation d’astrologue, dans les années 80 j’étais le plus jeune dans les salles, dans les années 90 aussi, et dans les années 2000 j’ai toujours l’impression d’être jeune dans le milieu astrologique. Si dans les années 2010 – 2020, c’est toujours le cas, il y a du souci à se faire, c’est les ambulances qui apporteront les chaises roulantes pour les congrès, et il faudra le service de la croix rouge à demeure, au cas ou un mauvais transit s’écrase sur un astrologue en mauvaise forme.

Comment régler ce problème ?

Comme je l’ai dit dans ma dernière news, l’astrologie est archaïque, les techniques pour la promouvoir sont pauvres. Ce n’est pas une question du nombre de sites en circulation, ça fleurit de toutes parts, ils se ressemblent tous, c’est une question de modernité de l’astrologie. Les nouvelles générations sont à la pointe des nouvelles technologies, ils ont baigné dans un monde visuel : les nombreuses chaînes de télé, les Webcams pour se voir à distance, les vidéos sur internet pour apprendre, etc. L’astrologie doit suivre le mouvement, et axer son développement sur la visualisation des phénomènes célestes, en évitant le trop rébarbatif. Donner envie d’apprendre, donner un second souffle à l’astrologie pour éviter qu’elle vieillisse un peu plus chaque jour. Parler des astrologues du XXe siècle et non des astrologues autour de la naissance de Jésus Christ, c’est le meilleur moyen de les faire fuir.

Éric Cordier »

The following two tabs change content below.
Pratiquant l'astrologie depuis 35 ans et gérant en développement personnel. Mon leitmotiv est "changez vos croyances et vous changerez votre vie". Anime un blog sur le paranormal et le développement personnel : http://astrologie-developpementpersonnel.jeboost.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>